Beauté

Cette soif d’aventure

Bonjour tout le monde!
Comment allez-vous? Désolée de ne pas avoir publié la semaine passée. Je suis rentrée chez mes parents pour l’anniversaire de ma mère et j’ai préféré passer du temps avec mes proches, ce qui est, je pense, compréhensible, non? Cependant, je reviens aujourd’hui avec un sujet qui me tient particulièrement à coeur, autour d’un projet que vous connaissez sans doute. Ma volonté de partir un an loin, au Japon, en Working Holidays Visa. Pourquoi partir? Dans quelles villes?

Au fond, c’est vrai, pourquoi partir si loin? Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai voyagé et j’ai adoré voyager. Sentir l’avion rouler vite avant de quitter le sol, découvrir des nouveaux paysages, une nouvelle culture, voilà ce qui m’anime depuis 18 ans. Oui, j’ai commencé à voyager dès mon plus jeune âge. Maintenant, à bientôt 21 ans, j’ai envie de concrétiser un rêve qui est de monter mon propre voyage de A à Z. Il ne s’agit pas de son unique envie. J’ai, comme vous le savez sans doute, passé 3 ans à étudier le japonais et la culture japonaise en supérieure. L’envie de partir là-bas, de mettre en pratique, de m’imprégner de tout ce que j’ai appris pendant ces années, est de plus en plus forte. J’ai besoin de renouer avec ce que j’aime le plus dans le Japon. Ces paysages. Les personnes là-bas, étant donné que je commence à avoir des amis japonais.

J’ai aussi besoin de liberté. Après 3 ans remplis d’études, une bouffée d’air frais devient nécessaire. J’ai envie de vivre une aventure incroyable où je peux faire ce que je veux, avec le moins de contraste possible. De renouer avec moi-même. Ne me méprenez pas, je ne me suis pas perdue pendant ces 3 ans mais j’ai juste laissé de côté quelques traits de caractères. J’ai aussi besoin d’être avec moi-même, face à moi, pour me découvrir encore plus et réfléchir pour la suite. Que faire après cette année? Quel master? Quelle branche? Prendre cette année me permettrait de voyager et de prendre le temps de me concentrer aussi sur mon avenir. J’ai envie et besoin de bouger comme bon me semble, avec peu de contrainte et me débrouiller seule en cas de problème. Juste prendre un peu de recul en plus. Réfléchir. Être avec moi-même un peu plus. Je me rends compte avec le temps que, oui, j’aime bien passer avec mes proches mais, à être toujours entourée, je peux m’oublier et être plus fatiguée. J’ai envie et besoin de voyager un peu seule. Certes, je connais du monde sur Tokyo mais je prévois des voyages seule dans des lieux que j’ai vraiment envie de voir seule car j’ai besoin de le faire seule.

J’ai aussi besoin de m’éloigner un peu pour mieux revenir. Je l’ai, certes, peu dit mais le début 2018 n’a pas été tout rose au niveau santé dans ma famille. Nous avons frôlé une catastrophe qui me noue toujours la gorge en y pensant. On a découvert à mon papy, après 2 longs mois de douleur dans son dos, un cancer. Il est, certes, au début et une chimiothérapie a pu lui être admise rapidement mais il a fait des complications quelques mois après et si on ne lui avait pas diagnostiqué ce cancer à ce moment-là, ça aurait lui être fatal. Et ça me fait mal de le voir ainsi, affaibli. Après, ma mère est passé à deux doigts d’une maladie aussi assez grave et je suis plus que soulagée de voir qu’elle n’a rien eu. Mais le mois de février n’a pas été le plus joyeux niveau santé dans ma famille et je n’avais jamais été aussi soulagée et inquiète de rentrer à Paris. J’aborde que très rarement le sujet de la famille, dans le sens cousins, grands-parents, sur mon blog car les liens sont rompus, tristement. Partir ne résoudra pas les problèmes mais je pourrais un peu m’en éloigner de cette atmosphère parfois anxiogène que je tente déjà de fuir en restant parfois sur Paris. Et, dans un certains sens, m’expatrier me rapprochera des personnes de ma famille dont je suis proche. Au fond, je me suis rappelé que la santé n’a pas de prix et que rien ne peux l’acheter. Pourquoi ne pas en profiter tant qu’on l’a?

J’ai aussi besoin de reprendre des forces. Pendant 2 ans, j’ai combattu sur deux fronts avec mes deux licences. J’ai compris que j’étais bien fatiguée quand, après trois semaines de partiels et donc le stress lié aux examens, la semaine avant le début de mon stage, j’ai appris que mon train du dimanche, celui de retour d’un week-end en Alsace, était annulé. Je suis allée directement à une boutique SNCF pour demander plus d’informations. J’ai pris une heure sur mes révisions pour apprendre que les informations seraient disponibles que la veille du départ, soit le samedi, en étant déjà en Alsace. Je ne savais donc pas à quelle heure je pourrais rejoindre Paris et y être le lundi matin à 9h30. Tout ça pour dire que ce jour-là, je suis sortie en larmes de la boutique et j’ai appelé ma mère en pleurs à cause de la fatigue et du stress. Toute cette histoire pour simplement dire que j’ai besoin de prendre une année plus zen, avec moins de stress et sans examens pour mieux recommencer. Prendre une année off pour voyager devient de plus en plus communs alors profitons-s’en pour se reposer un peu. J’ai besoin de lâcher quelques poids, ceux que je peux, autrement dit les études. Vous l’avez compris plus haut mais je ne suis pas sûre sur mon chemin futur et ça a été un stress. En partant ainsi un an, je peux réfléchir à mon avenir plus calmement. Au fond, il s’agit du seul stress que je peux retirer de ma vie le temps de quelques mois pour me reposer émotionnellement. Car ces 6 premiers mois de 2018 ont connu beaucoup de haut et de bas.

Enfin, comme j’aime bien le dire, rien ne me retient en France. Je n’ai pas de bien immobilier, bien que ce ne soit pas une vraie contrainte, pas de voiture, pas de chat et pas de copain. Cependant, c’est vrai l’option « copain » qui me fait penser que c’est maintenant ou jamais pour partir. Je n’ai pas à m’inquiéter d’une quelqu’on fidélité ou non, à me dire que je dois rester pas très loin pour qu’on puisse se voir malgré tout. Je n’ai pas envie de faire passer quelqu’un qui risque d’être temporaire dans ma vie en priorité et rater un rêve. J’ai envie de réaliser mon rêve le plus fou, de vivre pleinement et de laisser la vie exercer toute sa magie. Je n’ai personne qui me retient vraiment si ce n’est moi-même. Je peux très bien continuer à parler avec ma famille et mes amis par tous les moyens de communication actuels. J’ai égalment la chance d’avoir des parents compréhensifs et tout aussi voyageurs. Ma mère me supporte dans ce projet et il n’y a rien de plus magique. Et chaque jour, je me dis que la seule vraie limite, bien souvent, c’est nous-même.

Vous avez du comprendre, je pense, par cet article que le voyage fait juste parti de moi et que j’ai une soif de liberté et d’aventure actuellement. Enfant, ma  mère nous demandait, à ma soeur et moi, devant le grand panneau des départs de l’aéroport de Charles De Gaulle, « Les filles, si vous pouviez partir n’importe où, là, maintenant, vous iriez où? ». Et cette tradition, 10 ans après, reste. Je le fais dès que je vois un panneau de départ à un aéroport. C’est ainsi que cette passion a grandi en moi et qu’elle continue encore et encore. Ce qui me fait plus que tout sourire est de parler de voyager avec ma mère et ma soeur, de nos futurs voyages de nos côtés comme ensemble.

Et maintenant, à presque 21 ans, j’ai envie de vivre un voyage, de vivre la plus grande aventure de toute ma vie, celle qui remplit mes yeux d’étoiles.

J’espère que cet article vous aura plu, permit de comprendre aussi pourquoi j’ai envie de partir en 2018 et, peut-être, fait découvrir des coins du Japon. J’attends un oui définitif pour vous présenter tous les endroits où je compte aller et, croyez-moi, il y en a!

Plein de bisous ❤

Publicités

11 réflexions au sujet de “Cette soif d’aventure”

  1. Coucou ma cherie! Tu as bien raison ça va être genial cette expérience j’ai deja hâte de lire tout ça sur ton blog!! Et tu as bien raison quand tu dis que le fait de ne pas avoir de copain te pousse encore plus, moi j’en ai un, je l’aime plus que tout mais ça va être difficile et je pense que parfois malgré mon bonheur d’être en Chine et de découvrir un autre pays j’aurais quand même le coeur lourd de temps en temps :/ en tout cas on va s’éclater ! Profitons! Plein de bisous ma belle! ❤

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai hâte d’annoncer la bonne nouvelle et de faire des articles sur tout ceci. Mardi, je vais à l’ambassade mais je suis plus que confiante! C’est vrai qu’être loin des personnes qu’on est déjà dur, alors être loin de son copain, sans doute pire :/ Certains ont peur que ça brise la relation!
      Mais oui, profitons de cette opportunité! Plein de bisous ❤

      Aimé par 1 personne

  2. Coucou ma chérie! Merci pour tes commentaires ça me fait toujours super plaisir ❤ le rouge à lèvres je sais que tu en portes souvent et tu as bien raison ça te va tellement bien! J'avoue que les couleurs pop dans les rouges, orangés j'en porte très peu souvent je préfère porter du nude mais je trouve ça magnifique ! ça donne tout de suite bonne mine 😀

    Aimé par 1 personne

    1. C’est normal voyons ❤ Ces derniers jours, j'ai porté pas mal de couleurs rouges ou orangées pour des raisons pratiques. un maquillage tout simple et léger pour les yeux, plus rapide à faire, et hop, le rouge à lèvres rouge haha Mais c'est vrai que les nudes sont tout aussi beaux ** ❤

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s