Beauté, Lifestyle

Les imperfections

Bonjour tout le monde!

Comment allez-vous? Désolée de publier cet article un peu en retard mais je n’ai pas eu, je l’avoue, le temps de m’organiser avec le relâchement du stress des examens, le début de mon stage et le stress qui va avec et la soirée de fin d’année de ma fac. Actuellement, j’ai un dernier stress qui me hante, celui des résultats de mes licences qui sortent mercredi en fin d’après-midi. Croissez tous les doigts que vous avez, même ceux des pieds s’il vous plait! Vous aurez un câlin virtuel en échange!

Je reviens donc aujourd’hui avec un article où je partage mon point de vue sur des faits de société. En réalité, je pense à cet article depuis le mois d’avril mais je ne savais pas comment l’amener et comment tout tourner sans que ça paraisse trop fouillis. Mais quel est donc ce fameux article?
Un article où je parle de mon amour pour les imperfections physiques.

Vous le savez sans doute mais, dans notre société, la perfection est de rigueur. Une perfection physique digne des plus belles photos photoshopées d’Instagram ou des pubs. Ces photos devraient être les normes de la beauté, de la perfection et ces personnes, les canons, les plus belles personnes. Je ne sais pas pour vous mais ces personnes sont tellement belles, parfaites, qu’elles deviennent, à mes yeux moches, comme si quelque chose n’allait pas. Je ne me reconnais pas en eux, n’arrive pas à m’identifier. Ce ne sont pas des êtres humains mais des purs produits de consommation auxquels on devrait ressembler. Alors moi, filles lambda avec des imperfections, nombreuses ou non, je n’arrive pas à me projeter.

C’est vrai. Nos corps sont bien trop différents, leur peau bien trop parfaite tout comme leurs cheveux trop bien soyeux. A la fin, j’ai l’impression d’avoir des simples et pâles copies des unes des autres. Une uniformité qui me rebut de plus en plus. Je ne me sens pas à l’aise et je préfère alors m’identifier, me retrouver même, avec des personnes plus « humaines », avec des imperfections. J’ai besoin de voir que, oui, tout le monde a des défauts et que c’est normal. Que d’avoir des seins petits et même normaux est tout à fait normal, que d’avoir des boutons est quelque chose de naturel, que ce n’est pas grave tout comme avoir des jambes avec quelques poils qui ne veulent pas être coupés. Qu’avoir des poches naturelles sous les yeux n’est pas une fin en soi, que d’avoir des cuisses qui se touchent ne sont que des « imperfections » que nous créons face à cette image de perfection. Je me sens toujours mal quand je vois une photo d’une mannequin dite parfaite, des longues et fines jambes, un ventre plat, une belle poitrine. On voit clairement que Photoshop est passé par là de manière abusive. Je pense souvent à mes jambes qui sont, encore maintenant, un de mes complexe si je peux dire puisque je m’accepte totalement.

Ce qui nous rend beau, en réalité, n’est pas la perfection de notre corps et notre visage mais notre imperfection et comment le tout est un ensemble. Inconsciemment, les plus belles personnes à mes yeux ont toujours un défaut qui est visible. Souvent, ils sont plus petit que la moyenne, que la perfection, ne sont pas aussi musclés que les modèles des pubs de parfum. Ca me rassure tellement . Etant donné qu’ils sont imparfaits, avec ces défauts, ils ne verront sans doute pas, ou alors ignoreront, mes défauts. Mes jambes pas aussi longues que celles des mannequins, mes cuisses que je compare à des jambes, mes petites poches naturelles sous mes yeux, mes seins trop petits pour la société. Pourquoi? Car le tout est un ensemble. Notre corps est un tout indissociable composé d’atout et des points plus faible et le tout forme une harmonie unique, propre à nous. Tout le monde a des défauts et Photoshop nous les fait oublier.

Et, dans ce monde où les défauts sont de moins en moins acceptés et la perfection devient la morne, j’ai l’impression que tout le monde veut être parfait à tout prix. Je pense particulièrement à la chirurgie esthétique. Je m’aventure, certes, sur un terrain miné mais j’avais envie d’en parler. Il existe des complexes réels et profonds qui sont indépendants de la perfection et des normes et, les changer par le bistouri, est une solution. Cependant, ces cas précis, que je peux tout à fait comprendre, semble être noyé sous les cas où des personnes se font opérer pour répondre à des normes et c’est tellement dommage pour moi. Changer juste sous une pression sociale, faire de la chirurgie une norme sociale me fait bizarre vraiment étant donné que, pour moi, ça pousse les personnes à penser que la perfection est une norme, que sans, on est rien et qu’on vaut rien.

Et au fond, la perfection nous rend-elle réellement heureux et bien dans notre peau? (je précise que j’ai écrit avant « bien dans nos pieds » volontairement. Pourquoi? Je sais pas). Laissez-moi être imparfaite selon les yeux de la société tant que je suis heureuse plus que tout. Être heureuse pour moi par moi-même.

large3

Et vous, vous vous sentez comment face aux imperfections?

Bisous ❤

Publicités

7 réflexions au sujet de “Les imperfections”

  1. Les logiciels de retouches ont révolutionné les photos, avant on travaillait avec de l’argentique et donc les modèles étaient beaucoup plus naturels, et le photographe avait plus de mérite dans son art ; maintenant on retouche le moindre petit grain de beauté, ouvres un magasin, il n’y aucune photo 100% naturel, alors forcément comment veux -tu qu’on arrive à se reconnaître !!! Assumons nos défauts ! biz

    Aimé par 1 personne

    1. Tout à fait oui! L’argentique avait un côté authentique qui est si agréable de retrouver! Ca m’a fait chaud au coeur quand la mention « Photo retouchée » a été votée comme obligatoire sur les photos publicitaire. Je m’assume enfin pleinement et ça fait tellement de bien!

      Aimé par 1 personne

  2. Et si avoir des imperfections était être parfait à sa façon ? J’ai énormément aimé ton article. Et je rejoins la totalité de tes points. On est conditionné depuis l’enfance au:  » il faut être parfait. Il faut être comme ci ou comme ça. » Et c’est triste. On a la chance d’être tous différent. Physiquement comme mentalement, bien entendu. Et on en profite pas. C’est dommage.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est ce que je pense aussi! Toutes les personnes qui m’ont attirées sont parfaites avec leurs petits défauts. Elles sont un ensemble. Être parfait ne veut pas dire être le meilleur, encore moins le meilleur de soi. Je préfère donner le meilleur de moi-même et être imparfaite qu’être parfaite mais ne pas donner le meilleur de moi. Ce sont nos différences qui nous rendent beaux à notre manière. La beauté est subjective après tout!

      Aimé par 1 personne

  3. Coucou ! Je croise les doigts pour toi ! Concernant ton article, heureuse coïncidence, j’ai par hasard entendu toute une émission de radio à ce sujet, et c’était passionnant. Ils expliquaient que la perfection (et sa recherche) est le mal de notre société, parce qu’elle n’existe pas en soit, c’est un objectif non atteignable. Cela entraine du stress (et du malheur moral), ainsi que de la compétition entre individus dans tous les domaines de la société (pour la beauté, mais aussi à l’école avec la copie parfaite etc). Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou!
      Merci, c’est adorable! Ca devait être vraiment intéressant en effet! C’est dommage de toujours vouloir pousser vers la perfection alors qu’elle n’existe pas 😦 C’est vraiment devenu un mal de notre époque!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s