Lifestyle, Tag

Ce que j’aurais aimé dire à la moi de 15 ans…

Bonjour tout le monde!

Comment allez-vous? Comment s’est passé votre rentrée? La mienne approche à grand pas, ce qui signifie pour moi, anniversaire! Et comme chaque année, je me suis demandée « qu’est-ce que j’aimerais dire à la moi plus jeune? ». Un soir, je me suis posée et j’ai écris cette « lettre » que j’aurais aimé avoir lors de ma rentrée de Seconde, il y a 5 ans. Je ne sais pas vous mais j’ai l’impression que 15 ans, 20 ans et 25 ans sont des étapes importantes et, ayant mes 20 ans la semaine prochaine (21 septembre! <3), j’ai eu envie de partager cette lettre bourrée d’amour, de tendresse et de bienveillance envers moi-même. Bien évidement, elle est assez personnelle, bien qu’elle aurait pu l’être encore plus. Je suis désolée de ce longue article et j’espère que vous vous reconnaitrez un peu dans cette lettre et qu’elle vous donnera envie d’avancer!

large1

Ma chère moi de 14 ans,

Tu vas 15 ans dans quelques jours. Donc, déjà, joyeux anniversaire en avance. Je suis la toi dans 5 ans, celle qui s’apprête à fêter ses 20 ans. Ca fait bizarre, non? Je ne sais pas comment commencer cette lettre, en ayant écrite une seule pour l’instant, à mes 17 ans, que je devrais recevoir d’ici 3 ans, en 2020. Mais ici ne sont pas mes propos.

Bientôt, tu vas avoir 15 ans et tu es en Seconde dans un lycée où tu ne voulais pas aller, avec des personnes que tu trouves plus que connes, hautaines, superficielles et méchantes. J’en suis désolée pour toi mais ça va te forger une bonne envie de quitter ce lycée. Si je t’adresse cette lettre, avec un recul de 5 ans, c’est pour te donner des conseils importants pour ces 5 années à venir, pour lire ce que j’aurais aimé savoir à ton âge, venant de personnes autre que ma soeur ou maman.  Prends cette lettre comme un remède magique, comme un grimoire rempli de conseil, un qui te donne du courage cette année car, crois-moi, tu en auras besoin.

Rentrons dans le vif du sujet! Je vais commencer par ce qui va t’arriver de moins plaisant pour aller vers le positif, comme ça, ça sera fait et on finir sur une note positive, d’accord? Cette année de Seconde, ça sera sans doute la pire. Tu vas pleurer plus d’une fois, que ce soit au lycée, chez toi, peu importe, même au téléphone avec maman, entre midi et deux en disant « Je ne veux pas y retourner ». Tu en auras marre. A cet âge-là, beaucoup personnes sont bien connes. Mais surtout, s’il te plait, ne les écoute pas, d’accord? Tu vaux mieux que ce qu’ils disent. Laisse-toi 3 ans, même moins, pour le comprendre et laisse-toi 4-5 ans pour qu’ils comprennent. Quand j’en revois certains, par hasard, ils sont un peu sur le cul en réalisant que tu n’es pas ce qu’ils pensaient que tu étais. Tu es bien mieux que leurs mots et tu vaux bien plus que ces mots. Malgré tout, ne vis pas dans l’envie de les faire regretter; ça ne servira à rien. Vis pour toi avant tout. Pendant cette année, tu n’auras pas de copain, comme tu l’espérais secrètement, ni dans les années qui suivent d’ailleurs mais c’est pas grave. Tu n’iras pas à des fêtes, tu sortiras que peu mais quand tu sortiras, tu auras des bons souvenirs, surtout en Suisse. Tu auras une vie un peu platonique si ce n’est que tu travailleras pour pouvoir aller dans le lycée que tu voudrais et que tu auras la possibilité de partir en voyage, possibilité que tu auras pendant encore ces 5 années. Mais ça, on en reparle après.

cropped-large-10.jpg

Travaille surtout bien pour pouvoir aller dans ce lycée où l’on apprend le japonais pour réaliser ton rêve, celui d’enfant. Bon, j’avance un peu dans le temps, de quelques mois, mais tu seras prise dans ce lycée et tu réaliseras alors tes plus belles envies, et même un rêve. D’ailleurs, quand tu auras le sms de maman puis de papa, disant que tu es acceptée à Colmar, tu vas pleurer et dire, plus qu’heureuse, à un de tes seuls amis, « Je me casse d’ici l’année prochaine! ». A Colmar, tu vas être dans une classe composée uniquement de filles, pendant 2 ans même car tu iras en Littéraire et qu’il n’y a qu’une seule classe de L, avec des profs géniaux. Cette classe, ça sera un peu comme ta deuxième famille, sachant que tu auras plus d’affinités avec certaines filles que d’autres, ce qui est normal. Tu étudies le japonais en cours, et non plus toute seule, ce qui est une grande nouveauté pour toi. Tu comprends que cette passion est partagée par de bien nombreuses personnes, pour diverses raisons tout restant un point commun, point commun qui t’aidera à te faire des amis, ce qui est nouveau pour toi. Pendant cette année de Première, tu réaliseras que le problème de tes années collège et de ton année de Seconde, c’était eux et non toi. Tu es normal, certes avec des goûts qu’on aurait pu citer d' »étranges » mais tu restes tout à fait normale et tout ce qu’ils disaient était faux. Tu n’es pas moche tout comme tu n’es pas grosse et encore moins inutile et nulle. Tu le comprendras et ça te fera du bien. Et puis arrive la Terminale, année dont je suis la plus nostalgique. Dois-je t’en parler en détails? Non, je ne crois pas. Retiens juste que tu vas enfin faire ta première soirée, une avec tes meilleures amies, que tu vas beaucoup stresser pour ton avenir universitaire et le bac. S’il te plait, ne stresse pas autant, ça va aller, promis. Profite de ta première soirée dans ce coin perdu dans les montagnes où le temps semble s’être arrêté, où tu vivras pour l’une des premières fois sans penser à demain, et celle dans les Vosges car tu n’auras plus jamais cette innocence, cette liberté de la fin des épreuves, où tu te dis « Je pars à Paris l’année prochaine! », où tout semble possible, et des résultats du Bac; qui te surprendront pour certaines matières. En y repensant 2 ans après, je pense que ma note d’histoire-géo n’est pas un hasard quand je regarde dans quelle voie j’oriente mes études et ma vie professionnelle. Tu comprendras en juillet 2015. Et par pitié, profite à fond de ton bal de promo. Mais surtout, tu vas réaliser ton rêve le plus cher d’enfant. Apprécie chaque seconde pour moi aussi. J’en suis toujours nostalgique, même 3 ans après. Ne te pose pas de questions pendant ces deux semaines magnifiques et apprécie, vis, profite de ton rêve. Comprends la chance que tu as de réaliser ce rêve d’enfant avec ton lycée, tes amis. Tu n’auras ces moments magiques et incroyables qu’une seule fois. Rares sont les journées où je n’y pense pas, où je ne me replonge pas cette ambiance, repensant à la vue que j’avais depuis une des chambres que j’ai occupé, d’un sentiment de puissance, de liberté et d’innocence encore juvénile face à l’avenir. Car oui, tu es encore une enfant sur beaucoup de points mais tu grandis, avance dans la vie, doucement et surement. Tu vas apprendre beaucoup sur toi, surtout sur tes années futures. Mais ne sois pas triste lorsque tu devras quitter cette ville dont tu es retombée amoureuse. Tu la retrouveras. Je te le promets.

p1020762
Tour de Tôkyô depuis Tôkyô View

Pour tes années fac, je ne sais pas tellement quoi dire si ce n’est que tu vas aller à Paris et vivre des aventures incroyables, surtout en L2, que tu vas rencontrer beaucoup monde, que tu vas faire des erreurs mais que tu vas en tirer des leçons. Tu auras une groupe d’amies solide, une base sur qui compter quand tout et rien ne va. Tu rencontreras également d’autres personnes incroyables, tout aussi sympas, avec qui tu passeras des bons moments et surtout qui tu peux également compter. Tu seras entourée. Niveau cours, tu auras des professeurs passionnants et passionnés. Tant que j’y pense, tu vas tomber en admiration devant l’une d’elle, pensant même la prendre en maitre de mémoire. Mais ça, comme je dois tout faire cette année, on verra comment ça va évoluer! Souhaite-moi bonne chance. Que dire de plus? L’été 2016 sera le retour d’un autre rêve, voire même de deux. Je ne dis pas plus mais une nouvelle fois, apprécie et vis chaque seconde, ok? Une nouvelle fois, tu apprendras beaucoup de ce pays où tu rencontreras des belles personnes, où tu créeras des souvenirs très forts et remplis et fous rires avec des amis de fac, où pendant un mois, tu penseras à rien si ce n’est à apprécier le moment, à juste vivre. Découvre et redécouvre cette ville, ce pays, pour encore plus l’aimer, pour encore plus avoir l’envie d’y aller, de réaliser un autre rêve, encore plus fou pour toi, la moi de 15 ans. A chaque rêve réaliser, un encore plus gros apparaitra et tu auras à chaque fois envie de le rendre réel. Continue de rêver ainsi. L’été 2017 sera moins exotique mais tout aussi extraordinaire et même mélodie, apprécie. La France a également beaucoup à t’apprendre dans tes voyages, principalement des plaisir plus simples. Être avec une amie de lycée mais aussi des personnes qui t’ont vue grandir à en devenir comme une partie de la famille. Profite car elles ne sont pas éternelles. Tu en as déjà conscience mais tu le réaliseras encore plus en 2016. Et tu auras une expérience incroyable d’un week-end de soirée dans une grande vieille bâtisse à la décoration bien rétro dans un village limite breton, avec une ambiance de feu, sans pression. Et tu prendras conscience de bien grand nombre de chose en une soirée. Je vais te donner des indices sur ce que tu vas vivre dans la suite de cette lettre même s’il te faut encore 5 ans pour que tout mature et tout prenne sens, que tu grandisses encore pour intégrer chaque mot, chaque sensation, étant donné que tu es encore immature pour ces points. Désolée mais tu comprendras bien assez tôt.

Dernier conseil avant de rentrer dans le plus important, conseil le plus court mais tout aussi important. N’essaie pas de devenir quelqu’un que tu n’es pas pour leur plaire. Déjà, pour la simple et bonne raison que ça ne serait plus toi et que les personnes qui t’aime tel que tu es ne comprendraient pas ce changement. Et puis, honnêtement, est-ce que ça vaut la peine que tu changes pour eux, ces personnes que tu ne reverras pas dans quelques mois, celles qui t’ont fait baver pendant de longs mois, qui t’ont fait croire que tu n’étais qu’une sous-merde et que tu ne valais rien? Non. Mais surtout, ne change pas car tu te suffit largement. C’est en trouvant tes vrais amis que tu comprendras que tu es parfaitement bien tel ainsi. Tu peux apprendre à voir les choses autrement, à les regarder sous un autre angle, néanmoins, ne deviens pas une personne que tu n’es et que tu ne seras jamais.

Aller, je te taquine encore un peu en ne te disant pas directement le plus important. Niveau voyage, tu l’as compris, tu vas réaliser deux fois ton rêve de gosse dans deux contextes différents. Tous deux seront magiques. Tu iras également dans d’autres pays, dont un que tu connais déjà, les USA, mais surtout tu découvriras un pays et une ville un peu moins touristiques mais tout aussi beaux et dépaysants, que sont la Finlande Budapest, oui en Hongrie. Et surtout tu iras plusieurs fois en Espagne. Profite de chaque voyage. Ils seront différents en soi mais tous bien. Alors vis-les à fond. Et oui, tu garderas cette envie de voyager, de découvrir le monde et d’année en année, ta bucket list de lieux à voir augmente. Désolée!

Néanmoins, si je t’écris cette lettre, avec ces mots d’une jeune fille, sur la voie de l’âge adulte, c’est pour te dire de t’aimer, de foncer, de ne pas douter de toi et de vivre. Je sais très bien comment tu es en ce moment. Même si tu fais mine de t’aimer ainsi, de t’accepter tel que tu es, tu as juste réussi à réellement accepter ta taille, vivant avec le restant sans l’aimer. Louise, aime-toi s’il te plait. Ca va peut-être te sembler triste, horrible, cruel mais surtout réaliste ce que tu vas lire mais, tu vas devoir vivre dans ce corps, avec ces défauts mais aussi ces qualités toute ta vie. Alors aime-toi. Tu as le droit de faire du sport (même si je sais que tu n’aimes pas ça), manger mieux, pour réduire ce que tu vois être comme tes défauts, tes complexes, oui, mais apprends à vivre avec, les aimer ainsi, prendre ton corps comme un ensemble. Tu as des points positifs aussi alors mets-les en avant. Apprends à ne pas écouter ceux qui te disent des critiques horribles et surtout non fondées sur ton physique. Tu es ainsi alors emmerde-les avec.

Sois ton premier et dernier amour. Tu n’es pas obligée d’aimer tout ton corps d’un coup mais, déjà, apprends à l’accepter, à vivre avec ta petite taille, qui est bien adorable quand j’y pense, tes jambes que tu trouves hideuses, tes fesses bien trop grosse à tes yeux et ta poitrine bien trop petite. Tu es finie et tu as tout à fait le droit de t’aimer ainsi. Tu dois même t’aimer ainsi car, en dehors de passer sous le billard, tu ne pourras rien changer physiquement. Et, de toi à moi, on sait toutes les deux que, de un, on n’a pas envie de mettre autant dans ça et qu’on a pas envie. Clairement. Dis-toi que c’est ainsi, que tous les goûts sont dans la nature, que les petits seins sont bien mignons, ont beaucoup d’avantages même, que tes fesses ne sont pas grosses, loin de là. Partie spoil: tu comprendras ces mots dans 5 ans. Promis! Tout comme tu comprendras réellement le sens des mots « La beauté est subjective » dans 5 ans (Un Dom Juan peut aussi être honnête). Avant, tu as besoin de faire tout le chemin que j’ai fait pour comprendre et apprécier ces mots qui deviendront bien précieux. Et au fond, tu crois vraiment que les personnes que tu rencontres vont moins t’aimer car tu ne fais pas une certaine taille, qu’elles vont te juger uniquement sur ces parties du corps? Non. Elles vont regarder ton visage et remarquer ton sourire qui prend tout le bas de ton visage au point que tes yeux semblent parfois disparaître, yeux d’ailleurs d’une couleur plutôt rare, le vert. Mets-les en valeurs avant tout. Ca marche très bien, crois-moi. Car oui, tu feras des ravages dans les années qui suivent! Bon, ok, pas autant que d’autres personnes et pas toujours sur les personnes qui te plaisent, certes, mais tu en feras tout comme le plus important n’est pas le nombre mais le simple fait d’en faire. Oui, je suis sadique étant donné que je laisse le suspense avec les mecs, mais tu me remercieras car tu pourras apprécier autant que moi. C’est plus marrant ainsi. Bref, revenons sur les yeux. Eduque-les autrement. Déjà, arrête de te comparer aux pubs photoshopées et autre filles toute tumblr et instagram, d’accord? Prends le temps de te regarder dans le miroir et d’aimer ton corps ainsi, parfaitement imparfait, beau à sa manière, avec la même poésie que les autres. Ton corps est plus poétique que tu le crois et j’ai réalise ceci il n’y a que très peu de temps. Alors n’aies pas honte de lui. Change simplement d’angle de vue et tu verras que tout est différent. Démonte les critères de la beauté imposée pour devenir ta propre beauté.

Toujours sur ton corps dont tu complexes, tu vas comprendre que tous les corps sont beaux au Japon. Oui, je t’ai donné un léger teaser même si tu as du le comprendre depuis et je vais t’en donner un autre. Lors d’un onsen avec des amies, tu vas être pudique au début avant de te détendre, étant donné que personne ne se moque de l’autre, toutes étant dans la même situation. Et tu réaliseras que c’est dans cette diversité de corps que la beauté réside. Aucun corps est identique, tous sont beaux. Ca va te décomplexer énormément de prendre pendant 2 semaines, de manière presque quotidienne, des bains avec des amies du lycée, toujours les mêmes. Ca te mettra même à l’aise avec ton corps. Accepte ton corps et aime-le autant que je l’aime à présent. Tu es belle. Tu es même plus. Retiens ces mots tirés de La Couleur des sentiments: You’re kind. You’re smart. You’re important.

Autre conseil important que je peux te donner, c’est de foncer dans la vie sans avoir peur. Tu vas avoir de nombreuses opportunités qui vont se créer avec les années avec certaines sublimes, que j’ai bien sûr prises. Arrête d’avoir aussi peur de l’avenir que tu peux l’avoir en ce moment. Je dis ça en étant moi-même stressée pour mon avenir, ce qui est un paradoxe. Mais ça me bouffe et je n’ai pas envie que tu sois bouffée autant que moi. Avance et apprends à déconnecter ton cerveau avec les bonnes personnes au bon moment pour juste te poser et apprécier ce moment donné que tu n’auras plus jamais. Hier est passé, demain n’est jamais promis; maintenant est le seul moment qu’on possède. Jamais tu ne revivras les moments que tu vas vivre et savoure chaque seconde, encore plus que ce que moi. Inspire profondément l’air de chaque pays où tu vas aller, te laissant imprégner par l’ambiance et tous les souvenirs qui vont se créer pour être, plus tard, fière de toi. Fais de même avec les soirées entre amis. Profite de celles avant le grand départ à l’université, celle des retrouvailles, celle que tu feras lors des rêves, celle avec tes proches, celles avec tes amis de fac, celles organisées par le BDE de ta fac. Que ce soit le bal de promo ou les simples soirées pizza-tarot ou tymphon-président, celles posées dans un bar autour d’un cocktail ou même autour d’une tasse de thé, profite et savoure. Je n’ai pas envie que tu regrettes ces soirs-là, ces jours-là, en réalisant que tu n’as pas assez profité. Une citation, qui va devenir une de tes préférées, est  « I wanted to live deep and suck out all the morrow of life. To put to rout all that was not life. And not, when I had to comme to die, discover that I had not lived ».

Arrête de trop réfléchir par moment et laisse les choses aller. Apprends à arrêter tes pensées au bon moment avec les bonnes personnes et tu verras que tu vivras bien mieux. J’ai réalisé ceci il y a peu et mon dieu, ça fait du bien. Croque simplement la vie avec les bonnes personnes, au bon moment, et tout ira bien. Entoure-toi de personnes positives, bienveillantes, que ce soit pour une soirée ou pour des années, peu importe, tant qu’elles t’apportent quelque chose de bien dans ta vie. Et crois-moi, tu vas en rencontrer, des personnes en 5 ans! Ne te dis pas que tu vas arrêter de réfléchir à tel ou tel moment, à un moment que tu auras toi-même défini. Demande-toi si le moment que tu vis est un moment idéal pour déconnecter ou non ton cerveau de tes bien trop nombreuses pensées et si c’est avec les bonnes personnes, des personnes de confiance. Si oui, fais-le. Déconnecte ton cerveau et tu réaliseras des choses que tu ne pensais pas faire, que tu ne regretteras pas. Ca te fera du grand bien.

large3

Tu sais ce qu’il y a de plus beau qu’une personne ayant un beau corps? Une personne épanouie, heureuse, bien dans sa vie, qui profite de l’instant présent. Il n’y a rien de plus beau. Crois-moi; lorsque je regarde les photos des 5 dernières années, celles où je me trouve le plus belles sont celles où je suis heureuse, satisfaite de ma vie et celles où je possède le moment présent. Tu n’es pas parfaite mais personne ne l’est. Alors fonce dans la vie et sois heureuse. Toi seule peut contrôler ceci et le devenir. Tu es la seule maitresse de ton bonheur tout comme tu es la seule et unique maitre de ton destin, bien qu’il y ait un fil rouge. Accepte ce fil rouge et donne un coup de pouce au destin aux moments voulus et aux bons moments pour atteindre la vie dont tu as toujours rêvé, parce que, oui, tu peux l’atteindre. Provoque-le même parfois, ça ne fait pas de mal. La seule et unique limite dans tes envies, dans tes rêves, c’est toi. Donne-toi les moyens et tu auras les résultats qu’il faut, même s’il faut aussi laisser un peu de place au hasard.

large

Si tu devais retenir que les grandes lignes de cette bien trop longue lettres, ça serait que rien n’est définitif alors avance dans la vie pour construire la vie que tu aimerais avoir, que tu es bien plus belle que tu le penses, que tu as autant de chance d’être heureuse que les autres mais que surtout, tu dois vivre et profiter de l’instant présent. Hier est passé, demain n’est jamais promis, aujourd’hui est le seul moment sûr que l’on peut vivre alors savoure-le car chaque minute est un cadeau, une infinité de possibilité. Aime-toi et vis.

N’oublis jamais que je t’aime,

Louise de (presque) 20 ans

PS: J’ai glissé certaines chansons que j’aime vraiment et qui me donne envie d’avancer. Toutes ne sont pas sorties en 2012. Tu vas les découvrir et les comprendre avec le temps!

 

J’espère que ce long article vous a plu, que vous avez appris un peu plus sur celle que j’étais et celle que je suis actuellement, à une semaine jour pour jour de mes 20 ans. N’oubliez jamais de vous aimez car vous êtes génial, que vous êtes parfait tel que vous êtes. Aimez-vous ❤

Plein de bisous ❤

Publicités

5 thoughts on “Ce que j’aurais aimé dire à la moi de 15 ans…”

  1. Cette lettre à toi même est magnifique, ultra touchante et pleine de bon sens, ça m’a beaucoup émue. Et tu as bien raison, tu es très bien comme tu es, et non tu n’es pas moche du tout tu es même très jolie ma Louise!! j’espère que tu le sais bien maintenant :p ce qui est incroyable c’est qu’à 20 on est encore très jeune et qu’on a encore plein de rêves à réaliser et de jolies choses à accomplir! gros bisous ma beauté ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Mara! ❤ Je voulais d'abord la publier le jour même et je n'ai pas tenu haha J'ai cherché mes mots pour la plus part des phrases, écrivant tard le soir, ou tôt le matin, tout dépend de comment tu vois les choses haha Et ça me touche que tu aies été émue par cette lettre! J'ai quitté les idiots qui disaient que j'étais moche et je me suis bien mieux entourée, des personnes qui ont su me dire "Non mais t'es bien belle ainsi!" :3 J'ai aussi fait un travail sur moi-même, que je ne regrette pas! Et merci du compliment ma belle ❤ Mais oui! A 20 ans, tout est encore possible, tout est encore ouvert et la seule vraie limite est nous-même! J'ai accompli tellement de choses incroyables cette année que j'ai envie de continuer, me sentant tellement bien après les avoir faits! La vie est remplie de nombreuses opportunités. Il faut juste savoir les saisir, surtout à notre âge!
      Plein de bisous ❤

      Aimé par 1 personne

  2. Coucou ! Cette lettre est sublime ! C’est une bonne idée de l’avoir écrite. ^^
    Et puis toute ta partie sur le physique, tu as tellement raison. Dans la vraie vie on ne peut pas se photoshoper pour marcher dans la rue, alors pourquoi se comparer à ces filles IG ou Tumblr ?
    Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou! Merci beaucoup! J’aime bien écrire et mettre des mots sur mes pensées de manière générale alors autant partager le tout 😀
      Surtout que ces personnes ne montrent uniquement ce qu’elles veulent! Avec le temps, j’ai appris à avoir des modèles qui m’inspirent plus sur leur parcours, ce qu’elles ont fait dans la vie, leur mental plutôt que des personnes simplement physiques et même des personnes de mon entourage, des « vraies » personnes!
      Bisous!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s