Livres

{Livres no°6} Ces 4 lectures récentes qui m’ont marquée

Bonjour tout le monde!

Comment allez-vous? La dernière ligne droite vient de commencer pour mois donc je dois tenir bon! Aujourd’hui, je ne reviens pas pour parler de beauté mais plutôt parler livres, chose que je n’ai pas faite depuis quelques temps. Au lieu de vous faire un petit update lecture de plusieurs mois, j’ai préféré vous présenter les 4 lectures qui m’ont marquées dans cette première partie de 2017! 😀 Je préviens, ce n’est pas forcément des livres joyeux, plus des livres qui font réfléchir!

La Face cachée de Margo de John Green

media

Mar-go-Roth-Spie-gel-man, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quand elle s’introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l’entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit.Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo ne se présente pas au lycée, elle a disparu.Quentin saura-t-il décrypter les indices qu’elle lui a laissés pour la retrouver ? Plus il s’en approche, plus Margo semble lui échapper…

John Green n’est pas inconnu dans le monde du Young Adult. Il est l’auteur de Nos Etoiles contraires, qui avait fait un tabac lors de sa sortie et quand il a été adapté en film. C’est un peu le même chemin qu’a emprunté La Face cachée de Margo, bien que parlant d’un sujet totalement différent. Avant tout, il faut savoir que j’ai regardé le film dans l’avion en juillet 2016 et donc me tient beaucoup à coeur, me rappelant de nombreux souvenirs et toutes les émotions qui vont avec. Dans le livre, nous découvrons la bande d’amis de Quentin, surnommé Q, qui est en dernière année de lycée.Toute l’action principale se déroule lords la dernière semaine de classe, juste avant le ball de promo. Nous suivons toutes leurs questions sur ces années lycées écoulées, les souvenirs qu’ils ont créés ensemble mais surtout sur  l’avenir de leur bande lors des années d’université, étant donné que tous partent à des endroits différents. J’ai trouvé les mots justes sur des craintes qui sont souvent réelles quand on est obligé de quitter tous ses repères, surtout à la fin du lycée, quand nous ne sommes plus des enfants mais pas encore des adultes.

A La Place du coeur saison 1 de Arnaud Cathrine

10169210-16577777

Ce soir, Caumes a 17 ans et attend le déluge. Il ne sait qu’une chose : à la fin de l’année, il quittera sa ville natale pour rejoindre son frère aîné à Paris. Paris, la ville rêvée. Ce soir, Caumes a 17 ans et attend aussi le miracle qui, à son grand étonnement, survient : Esther – sujet de tous ses fantasmes – se décide enfin à lui adresser plus de trois mots, à le regarder droit dans les yeux et à laisser deviner un « plus si affinités »
Nous sommes le mardi 6 janvier 2015 et le monde de Caumes bascule : le premier amour s’annonce et la perspective obsédante de la « première fois ». Sauf que le lendemain, c’est la France qui bascule à son tour : deux terroristes forcent l’entrée du journal Charlie Hebdo et font onze victimes…
À la place du cœur, c’est ça : une semaine, jour après jour, et quasiment heure par heure, à vivre une passion sauvageonne et exaltante ; mais une semaine également rivée sur les écrans à tenter de mesurer l’horreur à l’œuvre, à tenter de ne pas confondre l’information en flux continu avec un thriller télé de plus. Comment l’amour (qui, par définition, postule que le monde peut bien s’écrouler) cohabite-t-il avec la mort en marche ?
Comment faire tenir ça dans un seul corps, dans une seule conscience ? Comment respirer à fond le parfum de la fille qu’on aime et comprendre, dans le même temps, que le monde qui nous attend est à terre ?

Un premier livre qui sert la gorge. Je ne sais pas comment décrire ce livre si ce n’est poignant. L’auteur a su reprendre avec justesse les événements des premiers attentats revendiqués par Daech sur le sol français de sorte à nous replonger dans cette atmosphère confuse. Suivre Caume qui se pose toutes ces questions, qui vit ses attentats depuis sa province alors que son frère est sur Paris, permet de prendre de la distance avec la capitale même, créant presque deux mondes parallèles mais reliés. Nous découvrons aussi des tiraillements quant à l’amour qu’il commence à avoir pour Esther, se sentant presque coupable de tomber amoureux pendant une période d’attentats en France. Malgré tout, j’ai ressenti de l’espoir, de la joie et de l’insouciance à la fermeture de ce livre! Si ce livre a eu une résonance particulière pour moi, c’est que j’étais en Terminale, comme Caume, quand ont eu lieu les attentats, comprenant donc ses questions. De plus, je lisais ce livre dans un bus qui allait vers les Champs-Elysées peu de temps après la mort du policier, dans un contexte où les attentats étaient bien présents. Et je dois avouer que j’ai envie de livre la saison 2, qui traite du 13 novembre!

Reconnaitre le fascisme de Umberto Eco

412o2b2bq43cl-_sx329_bo1204203200_

« Je crois possible d’établir une liste de caractéristiques typiques de ce que j’appelle l’Ur-fascisme c’est-à-dire le fascisme primitif et éternel.
L’Ur-fascisme est toujours autour de nous, parfois en civil.
Ce serait tellement plus confortable si quelqu’un s’avançait sur la scène du monde pour dire “Je veux rouvrir Auschwitz…”
Hélas, la vie n’est pas aussi simple.
L’Ur-fascisme est susceptible de revenir sous les apparences les plus innocentes.
Notre devoir est de le démasquer, de montrer du doigt chacune de ses nouvelles formes – chaque jour, dans chaque partie du monde. »
Umberto Eco
L’auteur mêle ici souvenirs personnels de sa jeunesse sous le fascisme et analyse structurelle des 14 archétypes du fascisme primitif et éternel
J’ai trouvé cet essaie par hasard, chez Gilbert Joseph, quand je me promenais « par hasard » là-bas. Etant pas mal intéressée par les questions de politique, du fascisme, du populisme, je n’ai pas pu résister face à ce livre d’un cinquantaine de pages pour 3€. Bien que le discours ait été prononcé entre 1994 et 1997 (je dirais plutôt 1997), certains points sont tout à fait juste en ce qui concerne le populisme et ses dérive. Umberto Eco livre des partie de sa tendre enfance dans une Italie gouvernée par Mussolini et donc du fascisme. Je dois avouer que je l’ai lu pendant l’entre deux-tours, pour essayer de comprendre le pourquoi du comment de cette montée. Et je dois avouer que même si je n’ai pas eu toutes les réponses, ce court essaie fait réfléchir.

La série Orange de Ichigo Takano

orange-manga-vol-4-cover

Un matin, alors qu’elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu’elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu’elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu’elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les évènements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho, a bien du mal à y croire, à cette histoire… Et de toute façon, elle manque bien trop d’assurance en elle pour suivre certaines directives indiquées dans ce curieux courrier. Pour le moment, la seule chose dont elle est sûre, c’est que Kakeru, le nouvel élève de la classe, ne la laisse pas indifférent…

Cette série de manga est relativement connue et aimée par les personnes adeptes de shôjo. Je dois avouer que je ne lis plus autant, voire plus du tout, de manga comparé à mes années collège. Or, cette série a été un coup de coeur. Je dois avouer que je l’ai connue par une de mes meilleures amies qui a profité d’être au Japon en août pour aller faire un tour à Matsumoto, là où se déroule l’histoire et elle m’a convaincue! L’histoire ne tourne pas autours que d’une romance étant donné qu’elle est basée sur un sujet plus important qu’est les regrets, les liens entre le passé et le présent, sans oublier le futur. La bande d’amis de Naho est attachante, ayant des défauts comme des qualités. Je l’ai trouvé très vraie, sincère, touchante, qui montre parfaitement toutes les interrogations, les peurs et les attentes, qu’on peut avoir du futur à 16 ans.Autre point positif, le rythme. Il est présent, ne laissant pas le temps de s’ennuyer. Par contre, je préviens, préparer les mouchoirs car vous allez pleurer. J’allais oublié! Un film est sorti au Japon, adapté du manga, et comment dire…. Foncez! On le trouve facilement en vostf (je pleure dès que je regarde la bande annonce). Et un anime aussi. Mais à ne pas faire quand vous êtes déprimé!

Voilà donc mes dernières lectures qui ne m’ont pas laissé indifférentes. J’aurais pu en cité d’autre, tel que Une Vie entre deux océans de M.L Stedman. Je pense refaire ce type d’articles si le format vous a plu!

Avez-vous lu un des livres présentés? L’un d’eux vous-a-t-il tenté? Si oui lequel? 🙂

Bisous ❤

Publicités

3 thoughts on “{Livres no°6} Ces 4 lectures récentes qui m’ont marquée”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s