{ Livres no°1 } Mes petits classiques préférés

Les classiques sont importants et nous devons en lire dès le collège avec, bien souvent, Molière. Ces livres-là, ils sont gros, ennuyeux, vieux et inintéressants! C’est souvent l’image que nous avons des ces, bien souvent, chef-d’oeuvre! Il faut juste le temps de les apprécier.

Comme tout le monde, je suis passé par la case « classique » et j’ai appris à les adorer, à les aimer et, pour certain, un peu moins les aimer. De plus, ayant fait L, je me mangeais, dormais, lisais presque que des classiques! (Ca fait très stéréotype là!) Voici la liste d’une partie de mes classiques qui ont marqués mes années lycée! Tous les résumés sont ceux des quatrièmes de couvertures 😀

 

P1010083

 

Orgueil et préjugés, Jane Austen

arton1235-3d7f7

Élisabeth Bennet a quatre soeurs et une mère qui ne songe qu’à les marier. Quand parvient la nouvelle de l’installation à Netherfield, le domaine voisin, de Mr Bingley, célibataire et beau parti, toutes les dames des alentours sont en émoi, d’autant plus qu’il est accompagné de son ami Mr Darcy, un jeune et riche aristocrate. Les préparatifs du prochain bal occupent tous les esprits… Jane Austen peint avec ce qu’il faut d’ironie les turbulences du coeur des jeunes filles et, aujourd’hui comme hier, on s’indigne avec l’orgueilleuse Élisabeth, puis on ouvre les yeux sur les voies détournées qu’emprunte l’amour…

Un livre écrit par une femme pour les femmes qui critique, indirectement, la place de la femme au début du XIXème. Jane Austen est sans doute l’auteure anglaise classique la plus connue, bien devant les soeurs Brontë! Ces  oeuvres valent le détour, que ce soit pour le style d’écriture, pour  l’ironie et le second degrés qu’il fut savoir trouver, les différents niveaux de lecture. Cela fait bien longtemps que j’ai lu Orgueil et Préjugés, ou une autre oeuvre de cette auteure!

1984, George Orwell

71htf9mv4ll-_aa1500_

«De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston… Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C’était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n’avaient pas d’importance. Seule comptait la Police de la Pensée.»

Cette dystopie est de loin la plus connue, avec La Fermes des animaux du même auteur, qui est toujours actuelle. Cette oeuvre est courte, facile à lire mais tellement passionnante et hypnotisante. Orwell nous fait réfléchir sur notre société actuelle alors que ce livre date de 1949 et critique, à l’origine, le communisme de Staline…!

Jane Eyre, Charlotte Brontë

9782266226110

D’où vient que nous revenions toujours à Jane Eyre avec le même attrait ? Avec le sentiment d’y trouver le romanesque porté à un degré de perfection ? Sans doute, le roman offre un concentré de ce que le genre peut offrir : l’histoire d’une formation, l’affrontement d’un être solitaire avec sa destinée, la passion, la peur, le mystère. Il répond à ce qu’attendait Stevenson de toute fiction digne de ce nom : la lecture en est absorbante et voluptueuse. Absorbante, son intrigue habilement machinée tient en haleine le lecteur au point que l’éditeur, dit-on, lorsqu’il reçut le manuscrit, ne put en interrompre la lecture. Voluptueuse aussi, cette « romance » qui noue inextricablement la passion et la peur. On dirait presque que Stevenson pense à Jane Eyre lorsqu’il évoque (dans l’essai consacré à l’art de la fiction) le souvenir envoûtant d’un livre qu’il a lu dans l’enfance : « il était question, nous dit-il, d’une haute et sombre demeure, la nuit, et de gens montant à tâtons un escalier seulement éclairé par une lumière venant de la porte ouverte d’une chambre ». Dès sa parution, en 1847, le roman a connu un immense succès. Même la reine Victoria le mentionne plusieurs fois dans ses notes de lectures L’excès est au coeur de la poétique du roman. Il opère une synthèse entre une forme de réalisme sombre, à la Dickens, le christianisme, son sens du mal, ses grands symboles, et le romantisme, héritier du courant gothique, cette « exploration littéraire des avenues de la mort » . Le personnage de Rochester est au carrefour de toutes ces influences : figure complexe de Satan, de Don Juan, de pécheur. La plus grande réussite de Charlotte Brontë est probablement d’avoir tiré d’elle-même, de cette soif qui « apprend l’eau », selon le mot d’Emily Dickinson, cette inoubliable figure de cavalier sombre, de maître hautain – ce parfait Adam.

Autre auteure anglaise très connue, Charlotte Brontë nous livre une oeuvre relativement épaisse mais captivante. Chaque personnage est très bien pensé et complexe. Nous avons surtout envie de savoir comment se termine cette Jane Eyre!

Les Lettres persanes, Montesquieu

couv55448163

«Rien n’a plu davantage dans les lettres persanes, que d’y trouver, sans y penser, une espèce de roman. On en voit le commencement, le progrès, la fin : les divers personnages sont placés dans une chaîne qui les lie. À mesure qu’ils font un plus long séjour en Europe, les mœurs de cette partie du monde prennent, dans leur tête, un air moins merveilleux et moins bizarre : et ils sont plus ou moins frappés de ce bizarre et de ce merveilleux, suivant la différence de leurs caractères. Dans la forme de lettres, l’auteur s’est donné l’avantage de pouvoir joindre de la philosophie, de la politique et de la morale, à un roman ; et de lier le tout par une chaîne secrète et, en quelque façon, inconnue.»Montesquieu.

Ouvrant le siècle des Lumières, Montesquieu critique, à travers les lettres envoyées en Perse, le monde dans lequel il vivait, la monarchie des Bourbon. Tout est remis en question dans le monde de Montesquieu! Le vocabulaire est légèrement savant dans mes souvenirs mais reste facile à lire. Il faut, néanmoins, bien se rappeler qui est qui, quel est lien entre les personnages, pour ne pas perdre les liens hiérarchiques!

Ubu Roi, Jarry

Exe-Ubu roi-couv, page 1 @ Normalize

Le 9 décembre 1896, un jeune homme crée le scandale en faisant jouer au Théâtre de l’Oeuvre une farce truculente, Ubu roi. « Merdre! » Sitôt le premier mot lâché, la salle siffle, hue, rit, proteste : le public est insulté, les conventions théâtrales bousculées, le grotesque s’introduit dans le théâtre d’avant-garde. En mettant en scène les tribulations du Père Ubu – personnage cynique et ordurier, prêt à tout pour s’accaparer le pouvoir -, Jarry donne naissance à un véritable mythe. Blague de potache témoignant de l’inventivité d’un lycéen rennais ou « pamphlet philosophico-politique à gueule effrontée », selon le mot d’un journaliste d’alors, Ubu roi est d’abord un feu d’artifice verbal qui, plus d’un siècle plus tard, n’a rien perdu de sa saveur.

A mes yeux, il s’agit de la pièce de théâtre la plus étrange que j’ai pu lire. Il faut lire au moins deux fois pour apprécier cette oeuvre et tous les « merdre » du Père Ubu…!

La Bête humaine, Zola

la_bete_humaine

Le sang exécrable des Rougon-Macquart court dans les veines de Jacques Lantier, fils de Gervaise et héritier d’une lignée maudite. Lantier a assisté au meurtre d’un notable par le chef de gare du Havre. Pour se protéger, la femme de ce dernier, Séverine, le séduit et devient sa maîtresse. Auprès d’elle, et dans les vapeurs de sa chère Lison, sa locomotive, Jacques pense pouvoir conjurer ses pulsions meurtrières, résister à  » la bête enragée qu’il sent en lui  » à la seule vue de la nudité d’une femme.
Un voyage tragique commence, où la démence, la jalousie et le crime sont portés à l’incandescence dans le plus russe des romans français.

Je pense qu’on ne présente plus Zola et sa saga des Rougon-Macquart. Cette série aborde la classe la plus pauvre de la seconde moitié du XIXème siècle et la fatalité de nos gènes. Le style d’écriture de Zola est particulier, rempli de description et très complet. Je n’avais pas tellement aimé ce volet-ci mais je vais redonner une chance à Zola!

La Peste, Camus

la-peste-543897

«- Naturellement, vous savez ce que c’est, Rieux ? – J’attends le résultat des analyses. – Moi, je le sais. Et je n’ai pas besoin d’analyses. J’ai fait une partie de ma carrière en Chine, et j’ai vu quelques cas à Paris, il y a une vingtaine d’années. Seulement, on n’a pas osé leur donner un nom, sur le moment… Et puis, comme disait un confrère : « C’est impossible, tout le monde sait qu’elle a disparu de l’Occident. » Oui, tout le monde le savait, sauf les morts. Allons, Rieux, vous savez aussi bien que moi ce que c’est… – Oui, Castel, dit-il, c’est à peine croyable. Mais il semble bien que ce soit la peste.»

Camus montre, dans cette oeuvre, comment le peuple français réagit durant la Seconde Guerre, incarnée par la Peste. Chaque personnage exprime une réaction face à la guerre qui devient de plus en plus présente et oppressante…Encore une fois, un auteur que j’aimerais encore un peu plus découvrir!

Madame Bovary, Flaubert

9782266205122

En 1857, au terme de plusieurs années de labeur, Flaubert fait paraître Madame Bovary. Aussitôt c’est le scandale: l’histoire d’Emma – cette fille de paysans qui, pour fuir la médiocrité de son époux et la routine provinciale, se réfugie dans ses lectures puis dans l’adultère – choque la censure. Flaubert est poursuivi pour outrage aux moeurs et à la religion; on lui reproche ses « tableaux lascifs », ses « images voluptueuses mêlées aux choses sacrées ». Le succès, immense, est à la mesure du tapage judiciaire. Mais cette oeuvre est bien plus qu’un roman sulfureux, car elle ébranle les fondements mêmes du genre romanesque.

Oeuvre qui aura marquée mon année de terminale! Flaubert fait preuve d’une immense ironie envers la petite bourgeoisie de Province et des jeunes filles qui ne connaissent la vie que par les romans…!

Voilà une partie des classiques qui ont marqués mes années lycée!

Et vous, avez-vous lu un de ses classiques? Lesquels avez-vous lus? 😀

Bisous! ❤

Publicités

16 réflexions sur “{ Livres no°1 } Mes petits classiques préférés

  1. Une rousse lambda dit :

    Que de beaux classiques ! J’ai presque la même liste que toi qui revient quand je parle de mes classiques favoris 🙂 Madame Bovary est particulièrement intéressant parce que c’est exactement le genre de livre qu’on a tous détesté au collège/lycée et finalement adoré plus tard (du moins c’est mon cas haha)

    Merci pour cet article en tout cas ! (J’ai presque envie d’en faire un aussi maintenant, c’est malin 🙂 )

    Aimé par 1 personne

    • Sakura no dream dit :

      Merci beaucoup! J’en ai lu quelques uns de plus mais je ne les avais pas sur moi, les aillant emprunté à la bibliothèque 🙂
      Madame Bovary est un livre que j’ai aimé mais de moins en moins au fil de l’année haha Mais c’est vrai qu’il est intéressant et que Flaubert a très bien réfléchi 😉

      Merci à toi d’avoir laissé ton avis! Si tu le fais, je me ferais un malin plaisir de venir voir quels sont les lives sélectionnés!

      Aimé par 1 personne

      • Une rousse lambda dit :

        Haha, comme quoi les goûts évoluent ! Tu m’as donné envie du coup… j’ai deux articles voyage a poster avant et je m’y mets! Je ne manquerais pas de préciser que je t’ai salement volé l’idée haha (enfin si tu es d’accord pour que j’affiche ton blog?) 🙂

        Par curiosité, tu as un Profil sur GoodReads?

        Aimé par 1 personne

      • Sakura no dream dit :

        C’est surtout que ce livre deux fois par semaine pendant une heure avec un prof qui ne sait pas tellement rendre son cours intéressant, ça change tout! J’ai également hâte de voir tes articles voyages! 😀 Les blog, c’est fait pour partager 😉
        Oui, j’ai un profil sur GoodReads et y mets toutes mes lectures! Mon ID est Louise_2109 ^^

        Aimé par 1 personne

    • Sakura no dream dit :

      Je n’ai jamais essayé les aubiobook! C’est comment? ^^ Je trouve que la dernière partie est la plus longue de toute :/ Je te conseille réellement Orgueil et Préjugés vu qu’il est très marrant et n’est pas tellement long!

      J'aime

      • anaverbaniablog dit :

        Cela dépend du fichier, du lecteur etc… Pour les classiques tombés dans le domaine public, tu peux trouver des fichiers 100 % gratuits et légaux. Après, n’importe qui peut s’enregistrer en train de lire et proposer son fichier, donc tu as du très bon et du moins bon.^^ J’avais chargé sur un site de confiance et le lecteur avait une bonne élocution, pas d’accent etc… C’était tip top. Et franchement, j’ai suivi aussi bien que si je lisais moi-même. C’était une bonne découverte. 🙂

        Aimé par 1 personne

      • Sakura no dream dit :

        Ah je vois! Il faudrait vraiment que je teste une fois même si ça ne remplacera jamais le plaisir de lire un livre physique ^^ Ca doit être bien pour ceux qui ont un peu moins de temps pour lire 😀

        J'aime

  2. Jules dit :

    Ta sélection me rappelle mes années lycée haha ! Je me souviens avoir bien aimé Les Lettres Persanes quand je l’ai lu au lycée 🙂 J’ai très peu de souvenirs de 1984, je sais ce qui se passe mais plus trop dans les détails, il faudrait que je le relise. Ubu Roi, je l’ai aussi lu au lycée et j’avais bien aimé, c’est totalement burlesque ! J’ai essayé de lire Jane Eyre mais je n’ai jamais réussi à accrocher malheureusement :/

    Bises 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Sakura no dream dit :

      J’ai lu la plus part pour le lycée en réalité haha. Ca doit être pour ça :)1984 se lit plutôt rapidement vu qu’il n’est pas très épais! Il faudrait aussi que je le relise haha. Ubu Roi a marqué mon année de première avec ce côté assez peu conventionnel! Peut-être que dans quelques temps tu retourneras Jane Eyre et accrocheras! Les livres ont besoin de temps aussi ^^
      Bises à toi aussi! 🙂

      J'aime

    • Sakura no dream dit :

      J’avais beaucoup aimé Madame Bovary au début mais, à force de l’étudier dans tous les sens, il est plus devenu quelque chose de « chiant ». Mais ça reste un bon livre! 1984 est tellement bien! Il faut que je le relise! Et je vais redonner une chance à Zola! (Ca me fait mal au coeur de ne pas l’aimer)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s