{Lifestyle no°4 } Suis-je assez belle?

Tu es moche

Tu es grosse

Tu as une petite poitrine

Tes cuisses ressemblent à des cuisses de poulet

Tu serais mieux ainsi ou ainsi

 

Nous l’avons tous entendu, non?  Dès que nous sortons, nous sommes souvent jugés; des inconnus nous jugent, notre société nous juge et aimerait que nous soyons comme ces modèles, ces mannequins que nous voyons partout dans les magasins, dans les magazines,  dès que nous allons faire nos courses, dès que nous allons en cours, dès que nous faisons du shopping, dès que nous sortons. Tout le temps. Nous regardons cette affiche, avec cette fille photoshopée, et nous complexons. Je ne sais pas si le pire est de savoir que cette fille est photoshopée ou que nous complexons. Nous devons faire une certaine taille, avoir des seins d’une certaine taille,des fesses rebondies et fermes, un visage d’une certaine manière, avoir une taille de vêtement définie, souvent un 34, avoir des longs cheveux soyeux, doux et lisses, une peau parfaite, sans boutons, les pores serrés. Cependant, c’est impossible d’être ce genre de fille, d’être la fille parfaite. Même les filles dites « parfaites », ces mannequins, ne sont pas parfaites. Photoshop nous le rappelle.

Je suis comme tout le monde et j’ai des complexes et je me suis déjà trouvée moche. Très moche même. J’ai des grosses cuisses. Je n’ai pas beaucoup de poitrine. Mes bras sont gros. Je suis petite. Je suis grosse. Bref, je suis moche. Voilà ce que je me disais au collège. Mais, avec le temps, principalement entre ma 4ème et ma 3ème, j’ai commencé à réaliser quelque chose: tout le monde a des complexes. Oui, tout le monde. Pourtant, à cause de la société actuelle qui  se base énormément sur l’apparence, nous complexons et, comme je l’ai dit avant, elle prend un malin plaisir à nous rappeler que nous sommes loin d’être parfaite dès que nous nous connectons sur Internet, dès que nous mettons un pied à l’extérieur, dès que nous avons accès à la civilisation moderne. Et il ne faut jamais oublier que nous sommes, très souvent, les pire juges, c’est nous-mêmes.

large5

Il faut s’accepter tel qu’on est, même si c’est dur. Ceci m’a pris du temps et, encore maintenant, j’ai encore quelques complexes. Néanmoins, j’ai appris à vivre avec, à m’accepter comme je suis, à être parfaitement imparfaite. J’ai pris du recul mais surtout rencontré des personnes qui ont eu un grand impact sur ma vie, sur mon adolescence, même si je ne l’ai côtoyé que 2 semaines ou même une simple journée, voire encore moins. J’ai compris grâce à eux la plus belle chose: la beauté n’est pas entre nos mains mais celles des autres. Je ne sais pas comment le dire mais, quand nous sommes avec une personne qui nous trouve belle nous n’avons pas le même comportement que quand nous sommes avec une personne pour qui nous sommes moches. Avez-vous déjà remarqué ceci. Oui, les personnes que nous côtoyons ont une influence sur notre comportement.

J’ai compris que la beauté était suggestive grâce à ce Japonais que j’avais rencontré en Angleterre quand j’avais 14 ans (Je pense même avoir eu un électro-choc avec lui, sur ma perception de la beauté). Je ne l’ai réellement vu que pendant une semaine mais je me sentais mieux quand j’étais avec lui. Je me sentais bien quand j’ai parlé avec un vendeur de glace à temps partiel, à peine plus vieux que moi, après une initiation au surf. J’avais presque 16 ans. Peu de mois après, j’ai retrouvé cette expérience, cette question, le « C’est moi qu’il regarde? » quand, avec un beau Japonais, on faisait timidement le jeu de « je te regarde, moi non plus » sur un bateau à Helsinki. L’air de rien, ce gars-là, m’a également aidé à comprendre qu’être nous, c’est être beau. Et puis, il y en a eu plein d’autre d’expériences comparables. La dernière qui m’a vraiment marqué est à Tôkyô, quand j’étais avec une amie et qu’on attendait pour montrer notre pass pour traverser une gare. Face à nous, un mec attendait également et pendant quelques secondes, nous avons fait une petite discussion de regard. Finalement, quand nous sommes passés, j’ai eu le droit à un beau sourire. Et aussi, promis, dernière histoire, toujours un Japonais, un étudiant cette fois-ci, quand il m’a abrité sous son parapluie pour ne pas que je sois mouillée et quand il a accepté de faire des purikura avec moi, je me sentais parfaitement bien.

large8

Bien sûr, mes amies, principalement, m’ont également aidé à m’accepter de manière involontaire. Rien que le fait d’avoir des amies m’a permis de réaliser que nous n’avons pas besoin d’être beau pour avoir des amis car nous sommes tous beaux à notre manière. Nous avons d’une seule chose, à mes yeux, pour être réellement beau: le sourire. Un sourire vaut tout le maquillage que nous pouvons porter, tout. Un vrai sourire, sincère, qui vient du coeur. En parlant de coeur, il aide à nous rendre beau étant donné que nous voyons à travers lui ce qui est beau et ce qui ne l’est pas. Avoir le sens de l’humour, être cultivé par exemple. Oui la beauté se voit avec les yeux mais également et surtout avec le coeur.

large6

Nous passons tous par ce moment, cette remise en question, de savoir si nous sommes beau ou non. Nous sommes tous beau, à notre manière et nous avons besoin de travailler sur cette idée, que la beauté n’est pas comme la société nous la décrit. Il ne faut pas oublier que chaque société possède sa beauté, quelque soit l’époque, quelque soit le pays. Voltaire a dit, un jour, « Ce qui est beau à Paris ne l’est pas forcément à Pékin » (ou l’inverse). Il faut accepter cette idée, se remettre en question, être avec soi pour s’accepter et, surtout, accepter l’aide des personnes bienveillantes que nous rencontrons.

Je vous laisse avec une vidéo, assez vieille, que j’ai beaucoup aimé et qui m’a touchée

J’espère que cet article un peu plus blabla sur la beauté vous aura plu et que vous avez pu un peu découvrir ma vision de la beauté. 🙂

large

Et vous, qu’elle est votre vision de la beauté?

Bisous! ❤

Publicités

4 réflexions sur “{Lifestyle no°4 } Suis-je assez belle?

  1. eloasweetashoney dit :

    Coucou ! Super article ! J’adhère totalement. Il y a tellement de modèle de beauté à « suivre ». Les blogueuses et youtubeuses ressemblant à des mannequins, jambes longues, taille 36, maquillage parfait. Ouais bah on est pas toute comme ça. Je ne sais pas combien de pourcentage de la population mondiale ce « modèle » de beauté représente mais on n’est pas toutes faites pareil et c’est tant mieux. Alors on est toutes belles à notre façon. ^^
    Bisous
    Elo

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s